lundi 7 janvier 2013

Mes Déplacements

Etant donné qu'il faut que je mette un peu d'ordre avec les différents points que j'ai déjà préparé, je vais vous parler des déplacement.

Mon but pour ce voyage sera de dépenser le moins possible d'argent en transport. D'abord d'un point de vue économique mais aussi et surtout d'un point de vue humain afin de laisser plus de place à l'imprévu et aux rencontres.

Bien sûr, certaines fois je n'aurais pas le choix et devrai payer mon titre de transport. C'est ce que je compte faire pour le Transsibérien par exemple.

Je vais donc me déplacer le plus possible en stop.
Je ne vais pas vous faire un dessin, vous savez comment ça marche, un bord de route, un péage, une station service,... un pouce et roule ma poule!
Il y a en général deux écoles du stop. Les pancarteux et les autres. En gros la question est est-ce que une pancarte avec ma destination dessus peu aider à me faire prendre?
J'aime prendre une pancarte pour les grands trajets (supérieurs à 100 km) car cela permet d'indiquer clairement notre destination. Très utile sur les bretelles d'entrée d'autoroute par exemple. Sinon vous risquez d'être déposé sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute pour prendre la sortie... à pied! (déjà testé! c'est pas le plus sécurisant comme endroit pour marcher....)

Afin de m'éclairer sur les meilleurs "spot" de stop, j'utiliserais le site Hitchwiki qui rassemble les meilleurs endroits des auto-stoppeurs pour les auto-stoppeur!


Bon bien sûr, si il y a une chose qu'il faut avoir pour faire du stop, c'est de la patience! Mais aussi une apparence propre et être poli afin de mettre le maximum de chance de son côté.

Ludovic Hubler et récement Jérémy Marie font où ont fait un tour du monde de cette manière.

Bon une fois au bord de l'eau par contre, j'aurais beau attendre, aucune voiture ne me prendra. (enfin je pense!) du coup je devrais transposer le principe du stop au bateau. Sisi ça éxiste!
Il faut se rendre dans les ports et demander aux propriétaires où ils vont et si ils seraient prêts à vous embarquer contre du travail.

Il arrive qu'une participation financière soit demandée mais pas dans tous les cas. Il me faudra donc trouver le bon bateau!
histoire de pas trop être largué, il est possible de consulter des offres "d'embarquement" sur divers sites internet de gens cherchant des équipiers pour une traversée. (ce site par exemple)

Il faut aussi savoir que les océans ne se traversent pas n'importe quand! A chacun sa saison!
Pour l'Atlantique que je compte traverser depuis les Canaries (sauf si je trouve à Gibraltar) qui est le point de passage "obligatoire" avec le Cap Vert, la meilleur période est de Novembre à Janvier pour aller au Brésil et Antilles.
Une fois dans le port, il faut donc se renseigner auprès de la capitainerie, des bars aux alentours et des marins présents pour savoir qui part et quand. Il est aussi possible de déposer des annonces à l'entrée des port pour indiquer sa recherche.

Afin de mettre un maximum de chances de mon côté, je vais essayer d'être à Las Palmas dans les Canaries au moment du "rallye des iles du soleil". Il devrait y avoir pas mal de bateau et donc augmenter mes chances d'en trouver un!

Concernant le Pacifique dont la durée est d'environ 2.5 mois (!) le plus simple est de se présenter au Panama où les voilier partent entre Janvier et Mai avec le haut de la saison entre Février et Mars. Il s'agira donc de ne pas rater le coche!


Contrairement à l'avion, cela m'impose du coup des dates à tenir pour être en mesure de trouver relativement vite une embarcation. Ça me laissera donc une bonne année pour découvrir l'Amérique du Sud que j'espère rallier au mois de Décembre 2013. Je devrais donc fêter deux noëls et deux réveillons en Amérique du Sud. Un sur la côte Est et un sur la Ouest.


Sinon il est aussi possible de faire de l'avion-stop, montgolfière-stop, chameau-stop,... la seule limite est votre imagination!







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

remarque, suggestion,... lâchez vous!